Plateau technique

RadiographieLes lasersLe matériel chirurgicalEchographieIRMAnesthésieEndoscopieOphtalmologieAnalyseursCryothérapieOndes de choc

Radiographie

Les générateurs radiographiques

Un des générateurs radiographiques de la clinique sur le Stat-X (système de potence, Podoblock)

Le centre hospitalier est équipé de 4 générateurs permettant de réaliser des examens radiographiques à la fois à la clinique et à la fois lorsque le vétérinaire est en déplacement.


Les systèmes de développement radiographique

Système de développement numérique CR

  • Fixe : système de radiographie numérique CR (pour Computed Radiography), système avec cassettes et développement numérique. Cet appareil est en permanence au centre hospitalier.
  • Mobile : notre système de radiographie DR (pour Direct Radiography) permet de ne plus avoir recours à des cassettes. L’image apparaît directement et très rapidement sur un ordinateur. Beaucoup plus petit, il permet de faire des radiographies en dehors de la clinique.

La fluoroscopie

Fluoroscopie

Lorsqu’au lieu d’une image radiographique fixe on enregistre des images radiographiques en continu on parle de fluoroscopie. Cette technique permet d’acquérir en temps réel des images radiographiques Elle est utilisée dans notre centre hospitalier pour réaliser certaines chirurgies spécifiques et certains tests diagnostiques en médecine interne :

  • En cas de mycose des poches gutturales, l’embolisation des artères provenant de la carotide commune sera réalisée sous fluoroscopie ; cette technique permet de visualiser le bon emplacement des coils (stents permettant l’occlusion du vaisseau sanguin souhaité)
  • Les opérations de fracture sont également réalisées sous guidage fluoroscopique afin de bien positionner les vis et les plaques et/ou de vérifier la réduction de la fracture
  • Transit baryté chez le cheval adulte, visualisation de la vidange gastrique, examen de la vessie et des uretères

Les lasers

Laser diode

Ventriculocordectomie au laser diode

Le laser diode est utilisé pour réaliser des chirurgies respiratoires minimalement invasives par voie transendoscopique. La fibre laser est alors introduite dans le canal de l’endoscope et ainsi le chirurgien visualise sur l’écran de la colonne d’endoscopie les structures sur lesquelles il va intervenir. On réalise grâce à ce matériel les ventriculocordectomies, les résections des replis aryépiglotiques, les accrochements épiglottiques…Laser diode


Laser CO2

Le laser CO2 est un autre type de laser qui est utilisé au centre hospitalier dans le cadre d’ablation de masses cornéennes en chirurgie ophtalmologique  ou de masses cutanées.

Le matériel chirurgical

Pose de plaques et de vis suite à une fracture du canon

Le matériel d’ostéosynthèse

Le matériel d’ostéosynthèse (marque Synthès) avec plaques (4.5 mm, 5.5 mm, étroites et larges) et vis verrouillées (5.0 mm) permet la réparation minimalement invasive des fractures des os longs.
Le centre hospitalier dispose aussi de vis de compression de diamètre 3.5 mm, 4.5 mm et 5.5 mm. Ce  matériel est utilisé lors de fractures non déplacées ou bien lors de fractures des os longs chez le cheval.


Le matériel pour les arthroscopies, ténoscopies et laparoscopies

Colonne d'arthroscopie utilisée pour une arthroscopie du jarret

Une colonne de vidéo-endoscopie  est  dédiée à ces procédures pour réaliser au bloc opératoire des chirurgies minimalement invasives articulaires (arthroscopie), des gaines tendineuses (ténoscopies) et abdominales (laparoscopie). Elle est équipée d’une pompe à eau, d’un système d’instrumentation motorisée avec résecteur synovial et fraise et d’une sonde de radiofréquence. Pour les laparoscopies ou pour certaines arthroscopies, un système d’insufflation au dioxyde de carbone est également disponible.


Arthroscope dans l'articulation du boulet

Matériel d’arthroscopie : Le centre hospitalier dispose d’arthroscopes de taille différente ; dont un arthroscope de 4mm de diamètre et un autre de 2.7 mm de diamètre pour les articulations plus petites ou pour les poulains. L’arthroscope est un télescope pouvant se brancher sur la caméra de la colonne d’arthroscopie et qui permet de visualiser les structures articulaires ou tendineuses une fois inséré dans l’articulation ou la gaine tendineuse.


Colonne et matériel de laparoscopie (coelioscopie)

Matériel de laparoscopie : le centre hospitalier dispose d’un laparoscope de 45 cm avec un angle à 0° et d’un autre laparoscope de 60 cm avec un angle à 30°. Le laparoscope est un télescope pouvant se brancher sur la caméra de la colonne de laparoscopie et qui permet de visualiser les structures abdominales/thoraciques une fois inséré dans l’abdomen ou le thorax.


Système chirurgical de thermo-fusion tissulaire

Système chirurgical de thermofusion tissulaire (Ligasure), cordon testiculaire

Système chirurgical de thermo-fusion tissulaire LigaSure avec pièce à main de 37 cm pour les chirurgies laparoscopiques et pièce à main de 20 cm pour la coagulation des vaisseaux mésentériques lors d’entérectomie (chirurgies abdominales de colique). Ce système chirurgical permet de réaliser l’hémostase de vaisseaux sanguins jusqu’à 7 mm de diamètre.


Le laser diode

Le matériel spécifique aux chirurgies respiratoires : le laser diode.

Les échographes

Echographe ESAOTE MyLab Eight
  • Un échographe fixe haute définition ESAOTE MyLab Eight

  • Trois échographes mobiles de haute qualité :
    • Deux échographes ESAOTE MyLab One
      ESAOTE MyLab One
      ESAOTE MyLab One

    • Un échographe ESAOTE MyLab Delta
      ESAOTE MyLab Delta
      ESAOTE MyLab Delta

L’échographie est une technique d’imagerie qui permet de visualiser les tissus mous.

On utilise donc l’échographie :

  • En orthopédie pour visualiser les tendons et les ligaments
  • En médecine interne pour réaliser des échographies abdominales, des échocardiographies (on visualise le cœur et ses structures)
  • Selon la zone anatomique à échographier, différentes sondes sont utilisées.  Un échographe performant permet d’avoir une image plus fine, montrant plus de détail et permettant ainsi un meilleur diagnostic.

Examen IRM du boulet

L’appareil d’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM)

Le Centre Hospitalier est équipé d’un IRM bas champ (Hallmarq). Cet appareil permet de visualiser à la fois les structures osseuses, tendineuses et ligamentaires. Cet examen est focalisé sur une région (pied, boulet par exemple) et consiste à la réalisation de multiples séquences permettant d’acquérir des informations différentes. L’examen se réalise sur cheval debout tranquillisé, les zones pouvant être étudiées vont du pied jusqu’au carpe/jarret.


L’appareil d’anesthésie gazeuse et les outils de monitoring

Appareil d'anesthésie gazeuse

Appareil d’anesthésie gazeuse avec respirateur

Cet appareil est utilisé pour les chirurgies sur cheval couché. Le cheval est d’abord tranquillisé puis anesthésié pour pouvoir être couché. Une sonde d’intubation est mise en place dans le box de réveil afin de pouvoir brancher l’appareil d’anesthésie gazeuse. Le gaz anesthésique utilisé est de l’isoflurane.


Monitoring

Appareil de monitoring d'anesthésieLors de l’anesthésie et grâce à notre appareil de surveillance, différents paramètres peuvent être mesurés, permettant de réaliser l’anesthésie dans les meilleures conditions :

  • capnographe : tracé de la concentration en CO2 expiré par le patient,
  • oxymètre de pouls : mesure la saturation en oxygène de l’hémoglobine au niveau des capillaires sanguins, on parle de saturation pulsée en oxygène (SpO2). Cette mesure permet de vérifier l’oxygénation du patient pendant l’anesthésie,
  • mesure de pression artérielle non invasive (PNI),
  • fréquence cardiaque (FC),
  • électrocardiogramme (ECG),
  • mesure de pression artérielle invasive permettant de s’assurer que la perfusion tissulaire est adéquate pendant la chirurgie
  • analyse des gaz sanguins artériels permettant de s’assurer de la bonne oxygénation du patient, de vérifier que les échanges gazeux se font de manière satisfaisante au niveau des alvéoles pulmonaires et enfin de vérifier que le cheval présente un bon équilibre de ses électrolytes. Il pourra être supplémenté en électrolytes si les analyses en indiquent la nécessité.

Le matériel d’endoscopie

Extrêmité d'un vidéo-endoscope et pince à biopsie

L’endoscopie n’est pas à proprement parler une technique d’imagerie mais une technique de visualisation directe de certains organes ou cavités invisibles à l’œil nu. Un vidéo-endoscope est muni d’une caméra à son extrémité qui va permettre une visualisation sur un écran. Nos systèmes permettent également d’enregistrer les images et/ou les vidéos afin de réaliser un suivi avant et après traitement par exemple.


Le centre hospitalier dispose d’un matériel d’endoscopie permettant :

– De réaliser des actes diagnostiques :

Endoscopie à l'effort sur un trotteur

  • Matériel de vidéo-endoscopie fixe : les appareils utilisés se déplacent dans les différentes salles de consultation mais restent au centre hospitalier :
    • Colonne pour endoscope respiratoire (1m40) et gastroscope (2m30): grâce à ces vidéo-endoscopes on peut visualiser l’appareil respiratoire (larynx, pharynx, poches gutturales, trachée, carène bronchique, bronches) et l’appareil digestif (œsophage, cardia, estomac, pylore).
  • Matériel de vidéo-endoscopie mobile
    • Vidéo-endoscope respiratoire portable (PE Scope, Optomed): grâce à ce vidéo-endoscope portable on visualise de l’appareil respiratoire (larynx, pharynx, poches gutturales, trachée, carène bronchique, bronches).
    • Endoscope embarqué (DRS pour Dynamic Respiratory Scope, Optomed) pour la réalisation des endoscopies respiratoires à l’effort. Cet endoscope dispose d’une technologie spécifique qui lui confère une certaine rigidité lui permettant de rester correctement en place lorsque le cheval est à l’effort. On visualisera plus spécifiquement le larynx et le pharynx lors de l’effort. Cet examen permet de réaliser une endoscopie dans les conditions exactes de travail du cheval. Ainsi, il pourra être réalisé chez le cheval de sport, mais aussi chez le cheval de course à la piste (trotteur et galopeurs).

– De réaliser des actes chirurgicaux :

Colonne d'arthroscopie / laparoscopie

  • Colonne d’endoscopie « rigide » dédiée au bloc opératoire. L’élément permettant la visualisation de l’image est dans ce cas un arthroscope ou un coelioscope. Grâce à cet équipement nous réalisons :
    • Des arthroscopies: introduction d’une petite caméra dans les articulations via une incision de 15 mm permettant de réaliser l’extraction de fragments ostéochondraux de manière minimalement invasive.
    • Des laparoscopies : introduction d’une caméra dans la cavité abdominale (ou thoracique) du cheval afin de permettre d’accéder à l’abdomen du cheval de manière minimalement invasive et de réaliser des actes diagnostiques ou chirurgicaux variés ; le plus courant étant l’ovariectomie sur patient debout tranquillisé.

Le matériel d’ophtalmologie

Chirurgie ophtalmologique sous microscope opératoire

Le centre hospitalier est doté d’un matériel ophtalmologique de pointe, permettant de réaliser aussi bien des actes diagnostiques que chirurgicaux

Matériel pour le diagnostic

  • lampe à fente (Kowa SL17 et lampe à fente macro Canon)
  • tonomètre (Tonovet)
  • ophtalmoscopes direct et indirect
  • lentilles de gonioscopie, échographie
  • rétinoscope numérique (smartscope et Kowa RC2 numerisée)
  • photographie numérique infrarouge
  • ERG cheval debout (Retinographics)

Matériel pour la prise en charge médicale et chirurgicale

Microscope opératoire

  • lunettes loupes Heine 3S LED x2,5 et x4
  • microscope opératoire Zeiss OPMI CS avec Retrolux, acquisition photo et vidéo fullHD, inverseur pour les chirurgies du segment postérieur.
  • trousses de chirurgies spécifiques pour les chirurgies des annexes, des voies lacrymales, de la cornée et pour les chirurgies endoculaires
  • phacoémulsificateur avec pièces à main spécifiques pour le cheval pour les chirurgies de la cataracte
  • vitrectome spécifique cheval pour les chirurgies du segment postérieur
  • lampe à UV pour la réalisation de Cross linking des fibres de collagène du stroma cornéen
  • appareil d’iontophorèse transcornéenne

Les analyseurs sanguins

Analyseur Idexx

Notre centre hospitalier dispose de son propre laboratoire d’analyse. Il est équipé de différents appareils permettant de faire la majorité des analyses sanguines sur place. Seules quelques analyses très spécifiques sont envoyées dans des laboratoires extérieurs.

  • L’analyseur d’hématologie (ProCyte, Idexx) permet de réaliser les numérations formule (NF).
    La numération formule sanguine (NFS) ou « hémogramme » est un examen biologique permettant de déterminer la nature des cellules présentes dans le sang et de les quantifier. Cette analyse concerne :
    • les globules rouges ou hématies, chargés de transporter l’oxygène pour alimenter l’ensemble des tissus de l’organisme
    • les globules blancs ou leucocytes, cellules immunitaires qui assurent la protection de l’organisme
    • les plaquettes sanguines, qui participent au phénomène de coagulation sanguine.
  • Analyseur Catalyst IdexxL’analyseur de biochimie (Catalyst, Idexx) permet d’analyser différents paramètres selon que l’on suspecte des pathologies du : foie (bilirubine, asat…), des pathologies musculaires (créatine kinase, asat…), une inflammation (protéines totales)…
  • L’analyseur des gaz sanguins veineux ou artériels permet de connaître les valeurs en électrolytes contenus dans le sang veineux ou artériel. Selon les valeurs obtenues, on pourra corriger les déséquilibres ioniques chez les patients hospitalisés et les états d’acidose respiratoire ou métabolique. Dans le cas du gaz sanguin artériel, l’appareil permet de connaître l’état d’oxygénation du patient.

L’appareil de cryothérapie

La cryothérapie consiste à appliquer du froid sur certaines lésions. L’appareil dont nous disposons est un appareil de cryothérapie gazeuse utilisant du CO2 liquide.

A partir d’une bouteille de gaz carbonique médical, mise à 50 bars de pression, on aboutit à la production de froid de –78°C. La température de –78°C est facilement supportable en raison du gaz parfaitement sec. Le gaz carbonique sort de l’appareil (par un pistolet vaporisateur) sous forme de microcristaux de carboglace qui vont instantanément se sublimer et produire un abaissement de la température.

Après seulement 2 mn de traitement, le refroidissement des tissus atteint une profondeur de 15 à 20 mm et est équivalent ou supérieur à celui d’un traitement de cryothérapie de 20 mn à l’aide d’enveloppements froids.

La cryothérapie est indiquée dans le traitement et la prévention traitement et la prévention des contractures musculaires et de certaines lésions tendineuses.

L’appareil à ondes de choc

Appareil à ondes de chocNotre structure dispose d’un appareil d’ondes de choc radiales. Les ondes de choc radiales sont générées par voie pneumatique.

Cela consiste à accélérer un projectile par de l’air comprimé qui va ensuite percuter un transmetteur d’impulsions. Une fois transmises dans le corps du patient, l’énergie se propage de façon radiale dans le tissu.

La thérapie extracorporelle par ondes de choc (ESWT) est une thérapie non invasive pour le traitement des douleurs ou des affections des structures tendineuses. La thérapie par ondes de choc est principalement utilisée pour le traitement des tendinopathies et des desmopathies. Un des effets majeurs est l’accélération de la cicatrisation et la régénération tissulaire par la production de facteurs de croissance et la stimulation du métabolisme augmentant ainsi la circulation sanguine et l’apport d’oxygène aux tissus.